Gratuité des frais d’inscription à l’école : Ouattara a-t-il oublié sa propre promesse de campagne ?

Friday, 07 September 2018 13:53 Written by  Published in Politique Read 534 times
40855298_2060487490669578_8659420131987816448_n 40855298_2060487490669578_8659420131987816448_n 40855298_2060487490669578_8659420131987816448_n

« Suppression des frais d’inscription dans les écoles primaires et les collèges publics », promettait le candidat , lors de la campagne présidentielle de 2010, aux populations ivoiriennes. Huit ans après, la réalité est toute autre relativement à la gratuité des frais d’inscription à l’école. Inscriptions en ligne et inscriptions physiques, sans compter les frais annexes du Comité de gestion des établissements scolaires publics ().

(Dr François Konan)Le 1er juillet 2018 , directeur de cabinet de la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la pormation Professionnelle annonçait le début de l’inscription en ligne en conférence de presse pour la rentrée scolaire 2018-2019 fixées au 10 septembre 2018. « Les inscriptions en ligne pour la rentrée scolaire 2017-2018 débutent, le mercredi 5 juillet et prendront fin le 7 septembre prochain, sur l’ensemble du territoire national.

Les frais d’inscription sont maintenus à 3 000 FCFA pour le privé et 6 000 FCFA pour le public ». Les opérateurs de téléphonie sont les partenaires de la mise en œuvre de ce programme d’inscription. Ils offrent des points de paiement des frais d’inscription. Chaque utilisateur de téléphone mobile ayant un compte mobile créditeur peut faire son paiement partout où il se trouve. Chaque année depuis 2012, c’est le même procédé pour les élèves et parents d’élèves.

Promesse Alassane Ouattara sur l'écolePromesse Alassane Ouattara sur l’école

Combien tout cela procure à l’État, comment toute cette organisation est répartie, personne ne le sait. Selon des informations en notre possession des chefs d’établissements prennent des décisions contraires à la décision du gouvernement. A côté des frais d’inscription qui s’élèvent à 3000 FCFA, la direction de l’établissement trouve des parades pour escroquer les parents en les contraignant à faire d’autres dépenses autres que les fournitures scolaires. Selon un parent d’élève, sur la liste de fourniture de sa fille en classe de CM 1, il était inscrit :

« un paquet de rame, d’une boîte de craies de 100 bâtons, de deux paquets de feuilles de copies. Et d’un kilogramme de savon en poudre et une boîte de javel de 12° » et d’ajouter, « L’année dernière les frais d’inscription étaient fixés à 10 mille FCFA. Après paiement de cette somme on nous remettait un reçu de 3000 FCFA » expliquait-il. « Quand dans son programme de gouvernement on souhaite l’école obligatoire pour tous, on s’assure à mettre tout en œuvre pour que cela soit une réalité pour tous les enfants sans exception », avait il conclut.

Roxane Ouattara

Michel Desire

President of Morning of Africa.
Mail: michel@moacinter.com