Nouveau gouvernement «RHDP» futur : C'en est fini !

Thursday, 05 July 2018 08:18 Written by  Published in Politique Read 1151 times
ado ado ado

En ce qui se déroule actuellement et allègrement en Côte d'Ivoire, il ne faut y voir autre chose que les ultimes manifestations du crépuscule d'un homme se regardant comme le parfait substitut irremplaçable de Dieu parmi les hommes. Mais, ce n'est pas nouveau ! L'histoire contemporaine et biblique regorge d'une multitude d'illustrations éloquentes sur une telle occurrence.

 

Voilà un individu, lui-même parfaitement conscient de ne pouvoir jamais diriger même un village de ce pays, à fortiori ce prestigieux peuple ivoirien, en l'absence de cet incompréhensible commerce incestueux et "patricide" d'un parti sérieux comme le PDCI-RDA, et qui est en train de s'abuser lourdement. Ainsi, l'homme se représente naïvement que la politique n'est que l'art du chantage et de la contrainte. Monsieur Dramane OUATTARA qui ne compte que sur la brutalité à l'état brut, à mille lieues des méthodes d'un politique avisé, ignore de cette sorte, que la séduction est l'instrument le plus redoutable dans un domaine où il s'est invité par effraction.

 

Entre-nous, qu'est-ce qu'un nouveau gouvernement RHDP, en 2018 ? De quel projet salvateur serait-il porteur pour le peuple ivoirien ?

 

Diantre ! Depuis que Dramane OUATTARA a été installé à la tête des ivoiriens dans un fourgon français le 11 avril 2011, peut-il nous indiquer le seul de ses gouvernements formé sur la base de la technocratie ? Tous ses gouvernements n'ont-ils pas toujours été le réceptacle de tous ceux qui luttent contre les intérêts des ivoriens, en tout cas justifiant de gènes rebelles ?

 

Alors, en quoi tient donc ce critère pris d'une qualification exclusive liée au RHDP, pour appartenir au nouveau gouvernement GON ?

 

En tout état de cause, invoquer une certaine existence formelle de ce RHDP fameux ne procède-t-il pas d'un abus juridique ? Est-ce sur la seule base des proclamations et autres agitations de certains cupides que Dramane OUATTARA se rassurerait-il, et de la sincérité de l'adhésion à son truc, et de son existence statuaire ? 

N'est-ce pas cette propension au faux qui veuille, qu'alors que la mise sur pied future du RHDP n'est qu'un simple projet, on prétexte précocement son existence comme critère d'élection au gouvernement Gon ?

 

Au demeurant, est-il sain, pour un Président de la République, de prescrire, ne serait-ce qu'au plan républicain, de tels critères exclusionnistes, alors surtout qu'on n'est violemment parvenu là où on est qu'au moyen d'une meurtrière rébellion prétendument antidote d'une certaine exclusion ?

 

À la vérité, toutes ces pratiques antirépublicaines montrent à suffisance que c'en est fini, et bien fini pour ce tyran Dramane OUATTARA.

 

Mais, comme Pharaon des temps bibliques, et cette légion de dictateurs, ayant été privés des capacités de voir à temps, les derniers signes de leur fin, il n'en est pas autrement pour cet apatride.

 

Et comme aucun décès d'un grand malade est toujours précédé de violentes convulsions, celles annonçant celui de la fin de Monseigneur Dramane OUATTARA ne peuvent que s'intensifier de jour en jour.

 

Ne soyez donc pas surpris, chers ivoiriens, d'être témoins d’ultimes mesures plus insensées dans les heures qui suivent.

 

L'Activateur Tchedjougou       OUATTARA

Michel Desire

President of Morning of Africa.
Mail: michel@moacinter.com