Côte d'Ivoire : RDR, la rencontre Ouattara - Soro livre ses secrets

Wednesday, 04 July 2018 13:47 Written by  Rufus Polichinelle Published in Politique Read 863 times
ouattara-soro-cote-d-ivoire ouattara-soro-cote-d-ivoire ouattara-soro-cote-d-ivoire

Ce dimanche 1er juillet, Alassane Ouattara et Guillaume Soro se sont rencontrés à la résidence présidentielle. Il s'agissait pour les deux personnalités ivoiriennes d'apaiser la tension qui prévaut au sein du RDR.

 

Ouattara et Soro se disent les "vérités" 

La tension est montée d'un cran au sein du Rassemblement des républicains (RDR) après la sortie musclée de Mme Kandia Camara Kamissoko, Secrétaire générale du parti, contre Guillaume Soro. Comme du berger à la bergère, la réaction des proches du président de l'Assemblée nationale, notamment Moussa Touré et Franklin Nyamsi, ne s'est pas fait attendre. Mais, leurs propos étant jugé injurieux à l'encontre de la SG du RDR, les cadres du parti au pouvoir ont décidé de porter plainte contre ces deux collaborateurs du PAN.

 

Cependant, pour calmer le jeu et ramener la quiétude dans son parti, le président Alassane Ouattara, président d'honneur du RDR, a invité Guillaume Kigbafori Soro, vice-président du RDR chargé de la région du Tchologo, à une rencontre à son domicile. Ainsi, ce dimanche, le chef de l'Etat et le chef du Parlement ont eu un entretien au cours duquel tous les sujets de discorde sont passés en revue.

 

A en croire des sources bien introduites, le président Ouattara et son ancien Premier ministre se sont dit les « vérités » et se sont « compris ». Ces vérités porteraient notamment sur les récentes tensions entre les proches de Soro et la ministre Kandia. Il s'agit donc de veiller à faire usage de bon ton et de courtoisie réciproque entre membres du parti au pouvoir.

 

De même, la question du parti unifié et l'avenir de Guillaume Soro au RDR ont été évoqués. Tout en réitérant sa position à propos de la nouvelle entité politique, le PAN avait préalablement rassuré ses autres camarades de parti. « Je suis RDR à tout point de vue. C'est ce parti qui m'a fait », a-t-il coupé court. Toutefois, sa probable candidature à la présidentielle de 2020 à laquelle l'incitent plusieurs de ses proches pourraient créer d'autres dissensions dans la "case"

 

Rufus Polichinelle