Côte d’Ivoire: une guerre burkinabé - abbey& krobou à l'horizon .

Wednesday, 09 May 2018 09:54 Written by  Gala Golo Published in Politique Read 791 times
32202965_1865026027127960_7059495692686852096_n 32202965_1865026027127960_7059495692686852096_n 32202965_1865026027127960_7059495692686852096_n

Après avoir détruit les forêts classées de l'ouest avec la bénédiction de l'État de Côte d'Ivoire , des Burkinabè jettent leur dévolu sur les forêts classées d'Agboville ( yapo ) et Adzopé toujours dans l'indifférence des autorités ivoiriennes .

 

Qu'est ce qui se passe à Agboville ?

 

Selon les dires de sa majesté N'DORI ( président du directoire des chefs et rois de Côte d'Ivoire ) depuis les forêts classées de Guiglo , des burkinabè vendent des parcelles dans les forêts classées de Yapo( Agboville) et Adzopé à douze ( 12) millions .

 

Présentement il y'a plus de quatre mille( 4000) burkinabé installés frauduleusement dans ces forêts dont trois cent ( 300) armés de kalachnikov .

 

Lorsque la découverte du trafic est faite par les populations, les jeunes Abbey et krobou sont allés voir le chef N'DORI pour lui dire si jusqu'à la fin du mois de juin ces envahisseurs sont encore dans leurs forêts , ils vont les chasser de force .

 

À son tour , le chef va voir le chef de cabinet du ministre des eaux et forets qui dit qu'ils( les responsables gouvernementaux ) sont au courant mais comme ces burkinabé sont armés , ils pensent à former une brigade spéciale pour s'occuper d'eux .

 

Mais pendant ce temps d'autres burkinabé viennent s'installer et ceux déjà installés exploitent au maximum les forêts .

 

En fait dites nous , l'État travaille pour qui ? Pour les ivoiriens ou les burkinabé ?

 

Lorsque l'on s'indigne face à ces tristes réalités , d'aucuns nous traitent de xénophobes . Si l'État qui est le garant de nos biens et patrimoines les livrent sur l'autel des accords criminels , nous serons obligés de nous défendre nous même et si rien n'est fait avant la fin du mois de juin , nous allons malheureusement assister à une guerre communautaire .

L'État nous prépare à des guerres de survie .

 

Je vous salue depuis l'Agneby !

 

Gala Golo