Côte d’Ivoire : dans le secret du tête-à-tête ADO-Bédié

Monday, 16 April 2018 11:17 Written by  Published in Politique Read 519 times
ag9i1413-592x296-1523426298 ag9i1413-592x296-1523426298 ag9i1413-592x296-1523426298

La rencontre entre le président Alassane Ouattara et le chef du PDCI Henri Konan Bédié, mardi 10 avril, était attendue de longue date. Sur le fond, il s'agissait de poser les bases de la création du parti unifié. Sur la forme, les deux hommes ont laissé de côté les familiarités de leurs échanges passés.

Elle était attendue depuis début 2018. Après plusieurs rendez-vous manqués, la rencontre entre Alassane Ouattara, le chef de l’État, et son allié Henri Konan Bédié, le patron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), a enfin eu lieu le 10 avril, aux environs de 17 heures GMT, au petit palais de la présidence. Selon nos sources, cet entretien, qui avait pour objectif de trancher sur la création d’un parti unifié, a été facilité par Patrick Achi, secrétaire général de la présidence et cadre modéré du PDCI.

Fin des familiarités

En se déplaçant dans les bureaux du chef de l’État, Bédié a décidé de rompre avec les habitudes, en mettant fin aux familiarités. « Merci de me vouvoyer, Monsieur le Président », n’a-t-il pas hésité à demander à ADO.

En retour, ce dernier a troqué l’habituel « mon aîné le président » contre un plus formel « président Bédié ». Le Sphinx de Daoukro s’est rendu au palais accompagné de son collaborateur, Narcisse N’Dri. Ce dernier n’a pas assisté à cette réunion, qui s’est tenue à huis clos.

Aucun des principaux collaborateurs de Bédié n’a été associé à sa décision de signer le communiqué conjoint évoquant cette rencontre. Tous l’ont découvert par voie de presse.

Le 11 avril, lors du Conseil des ministres à Yamoussoukro, Alassane Ouattara a expliqué que tout s’était bien déroulé avec Henri Konan Bédié, qui a accepté toutes ses propositions. Mais, selon une autre version du tête-à-tête, émanant du PDCI, Bédié n’a cédé en rien.

Reste que tous les partis impliqués dans le processus de création du parti unifié organiseront prochainement leurs congrès respectifs. Derrière cette apparente harmonie, de nombreux points doivent encore être tranchés, dont la délicate question de « l’alternance », en vue de la présidentielle de 2020.

 

Schéma avec Jeune Afrique

Michel Desire

President of Morning of Africa.
Mail: michel@moacinter.com