Côte d’Ivoire: “301 prisonniers d’opinion”, sept ans après la fin de la crise postélectorale

Saturday, 14 April 2018 09:39 Written by  Published in Politique Read 229 times
simon-ehivet-pierre2-768x410 simon-ehivet-pierre2-768x410 simon-ehivet-pierre2-768x410

L’Association des femmes et des familles des détenus d’opinion de Cote d’Ivoire (AFFDO-CI), dit avoir dénombré à ce jour 301 prisonniers, essentiellement des partisans de l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo, incarcérés dans le pays, sept ans après la fin de la crise postélectorale et a plaidé jeudi pour leur libération.

“Pour ce qui est du point des détentions, il faut noter que plusieurs pressions nationales et internationales ont fait passer le nombre des détenus d’opinion, de 800 en 2013 à environ 300 aujourd’hui’’, a déclaré la présidente et porte-parole de l’association, Désirée Douaty, fille de l’ancien ministre Alphonse Douaty, lors d’une conférence de presse à son domicile à Cocody(Abidjan).

“Ces chiffres, naturellement, ne prennent pas en compte les personnes détenues dans des lieux de détention inconnus’’, a-t-elle précisé, avant de communiquer les chiffres sur le nombre de prisonniers par lieux de détention dans le pays.

Ainsi, l’AFFDO-CI dit avoir dénombré 228 personnes à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), 03 à l‘école de gendarmerie d’Abidjan dont l’ex-Première dame Simone Gbagbo, 34 à la maison d’arrêt militaire d’Abidjan (MAMA), 15 à Dimbokro (Centre), 07 au camp pénal de Bouaké (Centre) et à Abengourou, 3 à Boundiali (nord), 1 personne à Bouna (nord-est), à Man (ouest), Korogho (nord) et Katiola (centre).

L’association dont “l’objectif est de veiller aux respects des droits des détenus et de contribuer à leur libération’’, est composée des Femmes (épouses, mères, sœurs, tante, cousines, amies) et des Familles (frères, pères, oncles, amis, cousins) des prisonniers.

Selon Désirée Douati, sept détenus sont décédés en prison “pour manque de soins médicaux’’

“Dans un délai que nous communiquerons ultérieurement, nous marcherons sur toutes les prisons dans lesquelles sont détenus les nôtres afin de les libérer et ce, à tous les prix !’’, a-t-elle annoncé, pour conclure.

 

Serge Alain KOFFI

Michel Desire

President of Morning of Africa.
Mail: michel@moacinter.com