Exilés Ghana : Bouclage de l'opération Assurance-maladie dans les camps de réfugiés !

Tuesday, 13 March 2018 11:24 Written by  Published in Politique Read 316 times
29177818_223613508204061_1892659383958779899_n 29177818_223613508204061_1892659383958779899_n 29177818_223613508204061_1892659383958779899_n

L'exil, sous les tropiques en particulier, en tant qu'épreuve sérieuse dans la trajectoire de tout citoyen, est adossé, entre autres, à deux défis existentiels quotidiens : d’une part, dans une situation de vulnérabilité évidente, comment se nourrir chaque jour, loin des terres natales nourricières, et d'autre part, comment juguler, en urgence, les pathologies même les plus bénignes, mais pouvant s'avérer fatales dans un tel contexte de précarité caractérisée ?

 

Cette dure réalité avait terriblement émergé, alors que l'Association des Réfugiés ivoiriens et de la Diaspora dite ARID, Organisation légalement constituée au regard du droit ghanéen, sous les auspices du vice-président du Front Populaire Ivoirien, chargé des Réfugiés, le ministre Léon Emmanuel MONNET, était en plein accompagnement cyclique des frères et sœurs réfugiés vivant notamment dans les camps de réfugiés et sur d'autres sites de résidence, lors des dernières fêtes d'année.

 

Aussi eu égard à l'âpreté de la situation dans ces zones, après plus de 6ans de ce calvaire, la nécessité de mettre à jour toutes les cartes d'assurance des tout-petits de 0 à 7ans était-elle apparue pressante. Dans la foulée donc des fêtes de fin d'année 2017, environ 280 enfants avaient vu leurs cartes d'assurance périmées et en souffrance, renouvelées dans les 3 camps, avec notre engagement ferme de satisfaire, dans les plus brefs délais, les cas des autres enfants dans la même situation.

 

Chose promise, chose due, l'opération est relancée depuis quelques semaines dans les 3 camps de réfugiés avec un objectif d'environ 500 enfants.

 

Du côté du camp de Fantentaa, dans la région du Bron Affo, dans l'Ouest Ghanéen, côté Est ivoirien, les 100 derniers enfants ont reçu, hier dimanche, 11 mars 2018, leurs précieuses cartes, mises à jour, des mains des secrétaires résidents de l'ARID, amenés par le doyen TADE Zadi, le frère Gnagui ZOÉ et la sœur Jeanne KOUKOUGNON. C'est dans une ambiance de joie partagée et de gratitude sincère que parents et tout-petits ont pris part à cette sympathique cérémonie.

 

Au niveau de la direction de l'ARID et du vice-président du Front Populaire Ivoirien, chargé des Réfugiés, cette gratitude de nos compatriotes dans les camps est systématiquement relayée à toutes celles et à tous ceux qui se sont laissé émouvoir par cette difficile situation, et qui se reconnaîtront, quoique ayant tous exigé un absolu anonymat.

 

Par ailleurs, et pour clore ce chantier sanitaire au profit d'autres, l'assurance ne donnant droit qu'à une prise en charge partielle des prestations médicales, l'ARID et ses partenaires s'aménagent activement en vue de la couverture totale de la part de charges incombant aux Réfugiés ainsi assurés, ce, par voie de dépôt d'une caution financière au niveau des différentes pharmacies atténuantes aux 03 camps de Réfugiés.

 

La Direction de l'ARID

 

Michel Desire

President of Morning of Africa.
Mail: michel@moacinter.com