Côte d’Ivoire : Le super-économiste Ouattara contesté par le business (La Lettre du Continent)

Thursday, 11 January 2018 12:50 Written by  Published in Politique Read 1053 times
5 5 5

Alassane Ouattara n'a cessé de vanter "la sécurité des investissements" en Côte d'Ivoire dans son discours à la Nation, le 31 décembre, mais cet enthousiasme reste très éloigné de la réalité du terrain. Alors que le pays figure à la 139e place (sur 190) du Doing Business de la Banque mondiale, les expropriations arbitraires, rupture unilatérale de contrats et passation de marché sans appel d’offres tendent de plus en plus le climat des affaires du pays, souligne la Lettre du Continent dans sa parution N° 768 DU 10/01/2018. Cette détérioration du climat des affaires en Côte d’Ivoire a obligé plusieurs sociétés à traduire l’Etat de Côte d’Ivoire devant les juridictions internationales, toujours selon la LC, qui cite le dossier Café de Rome, rasé par le gouvernement ivoirien pour faire place à un vaste projet de Marina financé par le Maroc. Ce litige est sur la table du CIRDI, un tribunal arbitral qui dépend de la banque mondiale. C’est également le cas de la société américaine WISE Solutions qui a assigné depuis décembre dernier le gouvernement ivoirien devant la même juridiction, après la rupture abusive de son contrat de déchets de la capitale ivoirienne d’un montant de 200 milliards de Fcfa (304 millions d’ euros), en 2015. Pendant ce temps, l’Etat de Côte d’Ivoire multiplie les contrats de gré à gré au profit d’une poignée de barons du régime comme Adama Bictogo, malgré leur ignorance des secteurs économiques, poursuit la LC. [...]

Lire la suite sur…. https://www.africaintelligence.fr/lc-/reseaux-d-affaires/2018/01/10/le-s...

Michel Desire

President of Morning of Africa.
Mail: michel@moacinter.com