Côte d’Ivoire-CPI: Maître Zokou accable le témoin de l’accusation, Blé Goudé craque et pleure à chaudes larmes devant la Cour

Wednesday, 06 December 2017 08:02 Written by  Published in Politique Read 3923 times
1 1 1

Le témoin dame Sira Dramé de l’accusation répondait ce mardi 5 décembre aux questions des équipes de Défense. La responsable du parti au pouvoir, le RDR, conseillère municipale au moment des faits dans la commune d’Abobo [nord d’Abidjan], a dû dans un premier temps faire face aux avocats de l’ex-président Laurent Gbagbo, avant d’être interrogée par maître Zokou Simplice de la Défense de Charles Blé Goudé.

Le contre-interrogatoire de l’avocat Zokou, du Barreau de Bruxelles, consistait en grande partie à vérifier si le témoin était au courant de certains crimes attribués aux ex rebelles de 2002 ou aux forces pro-Ouattara durant la crise de 2010/2011.

Prise par l’émotion à la suite d’une question sur son fils défunt, dame Sira choisira de ne pas répondre aux questions de l’avocat. Ce coup d’émotion suscitera une courte interruption de l’interrogatoire, au grand étonnement des défenseurs de Blé Goudé. Sur instance de maître Claver Ndri, le témoin qui avait quitté sa chaise sous le coup de l’émotion va être contraint de revenir répondre aux questions des Défenseurs.

Quelques propos de Dame Sira :

« Je sais que le village d’Anonkoua Kouté a été attaqué mais je ne sais pas ceux qui l’ont attaqué (…) Je ne me souviens plus si les victimes d’Anonkoua Kouté ont été recensées par une association d’ong …J’ai vu les MI-24 bombarder Anyama et Anonkoua Kouté, j’étais au quartier en ce moment « Clotcha »

« Oui, j’ai vu les avions survoler et blesser les militants RDR …Issouf Konaté d’Anyama avait perdu les jambes …le 16 décembre 2010 nos manifestants n’étaient pas armés. »

«Je n’ai jamais appris que les policiers ont été calcinés avec leur famille à Abobo. Concernant les danseuses d’Adjanou à Sakassou, les massacres de DUEKOUE, Guitrozon et les 87 gendarmes tués à Bouaké je n’ai jamais entendu cela. Le massacre des 800 personnes le 27 et 28 mars 2011 a Duékoué, je n’ai jamais été informée de cela … »

Par Hervé Coulibaly – L’intégralité de l’interrogatoire de maître Zokou en vidéo au bas de cette page.

Blé Goudé craque et pleure à chaudes larmes devant la Cour

Le procès conjoint de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé s’est poursuivi ce mardi 5 décembre 2017 à La Haye. L’audience du jour a été marquée par un moment d’émotion mettant en scène le patron de l’ex-Galaxie Patriotique.

Le deuxième et dernier jour de témoignage de Sira Dramé, militante du Rassemblement des Républicains (RDR) et Conseillère municipale à Abobo a été marqué par une scène pour le moins émouvante.

De fait, ce mardi 5 décembre 2017, le témoin de l’accusation a été interrogé par les avocats de Charles Blé Goudé sur le massacre survenu lors de la crise post-électorale dans le village d’Anonkoua-Kouté dans la commune d’Abobo.

Peu après la diffusion du reportage de la Télévision ivoirienne à la demande de Me Séri Zokou avocat de Charles Blé Goudé, dernier ministre de la Jeunesse et co-accusé de Laurent Gbagbo n’a pu se retenir. L’ancien patron de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a littérament craqué si bien que les membres de la Cour se sont tous retournés au moment où l’accusé s’est mis à pleurer assez bruyamment.

Avant cette scène, Sira Dramé a poursuivi son témoignage devant les juges. Interrogé sur plusieurs évènements survenus en Côte d’Ivoire et attribués aux forces pro-Ouattara, la militante du parti au pouvoir.

« Non maitre, je n’en n’en n’ai jamais entendu parler », a déclaré Sira Dramé quand elle a été questionnée sur la mort des danseuses d’Adjanou, les massacres de Duékoué. En ce qui concerne les évènements d’Anonkoua Kouté, le témoin de Fatou Bensouda a fait le commentaire suivant : « Je sais que le village a été attaqué mais par qui, je ne sais pas ».

Notons que le procès se poursuit ce mercredi 6 décembre avec un nouveau témoin de l’accusation.

Par Abraham Kouassi

Michel Desire

President of Morning of Africa.
Mail: michel@moacinter.com