Liberté provisoire de Gbagbo : Bensouda et les juges se « battent »

Tuesday, 05 December 2017 13:58 Written by  Richard Konan Published in Politique Read 3794 times
4 4 4

Le débat sur la liberté provisoire de Laurent Gbagbo a fortement secoué la Cour pénale internationale ces jours-ci. C’est du moins ce qu’a publié le site moacinter.com.  

 

 Le site s’appuie sur les déclarations de Claude Hermine Cojan, journaliste indépendante, qui a affirmé que les débats ont été houleux entre la procureure Fatou Bensouda et des juges de la Cour pénale internationale, précisément ceux de la Chambre de première instance 1 à propos de la liberté de Laurent Gbagbo. En effet, selon cette journaliste, le bureau de la procureure et ces juges sont opposés sur la question. Fatou Bensouda rejetterait une quelconque liberté du célèbre prisonnier de la prison de Scheveningen.

 

« Un weekend mouvementé à La Haye entre les juges et le bureau de la procureure Fatou Bensouda. Selon les informations qui ont été reçues, les juges concernés à la charge du dossier Gbagbo / Blé Goudé, ont été obligé de prendre des mesures par rapport à la libération prochaine de l'ex chef d'état ivoirien et son jeune ministre Charles Blé Goudé », a dévoilé Claude Hermine Cojan dont les propos sont repris par moacinter.com.

 

La journaliste ne s’arrête pas là. Pour elle, ce sont « La presse française, les médias africains et la classe diplomatique » qui ont fait évoluer la situation. « Selon la même source, les juges pour jouer franc jeu, ont décidé de dire les jours à venir le droit. Après plusieurs passages des témoins à charge, les juges ont estimé que les témoins à charge ont joué le rôle des témoins à décharges contre l'accusé. La victoire est dans le camp Gbagbo, après quelques murmures des membres du bureau de la procureure que je préférais taire leur identité », note-elle.

 

 Richard Konan