Coup de tonnerre/ Le témoin de Bensouda avoue: "On devait tuer Blé Goudé"."C'est un imam qui lui a sauvé la vie"

Tuesday, 14 November 2017 13:14 Written by  Published in Politique Read 6788 times
4 4 4

Deuxième et dernier jour d'audition pour Balo Adama devant la Cour pénale internationale (CPI). Le transporteur résidant à Abobo a été intérrogé ce lundi 13 novembre 2017 par les équipes de défense de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Par Abraham Kouassi

Transporteur résidant à Abobo au moment de la crise post-électorale de 2010-2011 en Côte d'Ivoire, Balo Adama a achevé son témoignage devant la Cour pénale internationale (CPI). Débutée le vendredi dernier quelques minutes après celle du général Detoh Letho, l'audition du 71è témoin de l'accusation a été marquée par une révélation sur les intentions de membres du Commando invisible concernant Charles Blé Goudé.

Répondant aux questions de l'équipe de défense du leader des Jeunes Patriotes, Balo Adama a affirmé que le dernier ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo était la cible du groupe armé. « Blé Goudé, les gens trouvaient vraiment que c'est lui qui incitait à la haine, c'est lui qu'on voyait à la télévision. Donc, il était visé en ce temps-là », a déclaré le témoin.

Au cours de l'audience, Me Zokou, membre de l'équipe de défense de Charles Blé Goudé a lu un extrait de la déposition du témoin dans laquelle ce dernier explique comment l'ancien leader estudiantin qui projetait un meeting à Abobo à échapper au Commando invisible.

A lire aussi : Procès à la CPI-Detho Letho formel : « Mangou n’a pas dit vrai »

« Il y avait un imam qui était allié aux pro-Gbagb(...). L'imam aurait appelé les pro-Gbagbo à heures du matin pour donner l'information comme quoi les combattants avaient l'intention de tuer Blé Goudé s'il venait », a relaté l'avocat. Des propos confirmés par le témoin.

Balo Adama a par ailleurs dépeint une situation assez tendue à Abobo. « Après le 2è tour des élections, Abobo était devenue autre chose (…). Il fallait que les gens se lèvent pour se défendre parce qu'il y avait trop de tueries », a-t-il fait savoir.

Balo Adama qui témoignait via vidéo-conférence a été remplacé dans le prétoire par Daouda Dosso, archiviste à l'Etat-Major. Ce dernier qui continue son intervention ce mardi 14 Novembre a affirmé avoir vu des Libériens dans les locaux du Camp. Gallieni, siège de l'Etat-Major des armées.
Lire la suite sur...https://ivoirejustice.net/article/proces-la-cpi-un-temoin-de-laccusation...

Michel Desire

President of Morning of Africa.
Mail: michel@moacinter.com