Départ définitif de 650 casques bleus Nigériens de la Côte d'Ivoire

Thursday, 05 January 2017 12:49 Written by  Published in Politique Read 396 times
4 4 4

Six cent cinquante casques bleus du 23e bataillon du Niger décorés par la Représentante spéciale avant leur départ définitif de tabou et de la côte d'ivoire.
La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, Aïchatou Mindaoudou, Chef de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a présidé, le vendredi 23 décembre 2016 à Tabou (509 km d'Abidjan), la cérémonie de remise de médaille des Nations Unies à 650 Casques bleus du 23e Bataillon nigérien déployés dans le secteur d'Abidjan et dans le secteur ouest, notamment à Gagnoa, Grabo et Tabou vers la frontière du Liberia.

Le départ du 23e Bataillon du Niger, s'effectue dans le cadre du désengagement progressif des Casques bleus de la Côte d'Ivoire, conformément à la Résolution 2284 du Conseil sécurité des Nations Unies, qui décide que le mandat de l'ONUCI prendra fin le 30 juin 2017.

C'est avec fierté que les officiers, sous-officiers et hommes de rang du 23e Bataillon ont reçu la médaille de l'Organisation des Nations Unies, gage de leur dévouement, de leur professionnalisme et de leur contribution au retour de la paix en Côte d'Ivoire. La cérémonie s'est déroulée en présence du Premier Conseiller de l'Ambassade du Niger, des autorités militaires du Niger et de la Côte d'Ivoire, du Sous-préfet d'Olodio représentant le Préfet de Tabou, du Maire de Tabou, du Chef central Kroumen de Tabou ainsi que de nombreux invités.

« Depuis 2003, les Contingents nigériens ont toujours assuré efficacement, avec professionnalisme et dévouement, les missions qui leur ont été assignées au service de la paix, de la sécurité et de la réconciliation nationale »
La Représentante spéciale a exprimé la satisfaction de la famille onusienne, pour la qualité des services rendus par le Contingent militaire du Niger depuis 2003, et également pour l'attachement du Niger au retour de la paix en Côte d'Ivoire. « Depuis 2003, les Contingents nigériens qui se sont succédé ont toujours assuré efficacement, avec professionnalisme et dévouement les missions qui leur ont été assignées au service de la paix, de la sécurité et de la réconciliation nationale », a indiqué Mme Mindaoudou, soulignant leur « engagement sans faille pour la préservation des acquis en matière de sécurité et de protection des populations de Tabou, Grabo et Gagnoa ».
La Représentante spéciale a, par ailleurs, rappelé l'impérieuse nécessité pour les Casques bleus d'observer strictement le code de conduite du personnel de l'ONU ainsi que « la politique de tolérance zéro en matière d'exploitation et d'abus sexuels ». La Chef de l'ONUCI a réaffirmé son engagement à faire en sorte qu'il y ait zéro impunité pour les personnes reconnues coupables.

La Numéro un de l'ONUCI a remercié les autorités ivoiriennes ainsi que les habitants de Tabou et de la région pour leur soutien sans faille aux militaires du Bataillon nigérien.

Pour sa part, le Commandant du 23e Bataillon, le Colonel Issiaka Nahiou, a rappelé la mission de ce Bataillon chargé de protéger des populations et de contribuer à l'amélioration de la situation sécuritaire dans les secteurs sensibles de leur zone de responsabilité, notamment au niveau de la frontière avec le Liberia sur l'axe Tabou-Grabo-Para-Touleupleu.

Le Commandant a également fait savoir que le 23e Bataillon nigérien fournit une assistance médicale, des secours en cas d'accident, de catastrophes naturelles, d'incendie et pour l'approvisionnement en eau potable. Un défilé militaire suivi d'une parade de la mini-fanfare du Niger ont mis fin à la cérémonie.

ONUCI

Michel Desire

President of Morning of Africa.
Mail: michel@moacinter.com